Interview Monsieur Leux

12 Avr 2022 | EGAlim, Restauration collective

Christophe Leux

Christophe Leux

Directeur du pôle ARS / DITEP OREAG

Pourquoi avez-vous choisi Servi en Local pour vous accompagner dans l’application de la réglementation EGalim au sein de votre cantine scolaire ?

La rencontre avec Servi en Local a été l’occasion de reconsidérer ma vision de la loi Egalim en une démarche qui me semblait plus proche de ce que je pouvais en attendre. 50% de SIQO dont 20 % de bio ne me semblaient pas suffisant. Avec Servi en Local on a pu aller plus loin en intégrant une dimension locale.

Quel est votre avis global sur l’accompagnement proposé par Servi en Local ?  

Je crois qu’il y a eu des rencontres qui ont matchées. Servi en Local d’un côté et moi de l’autre avec l’idée que la nourriture pour des enfants est un aspect fondamental d’une prise en charge en milieu scolaire spécialisé. Ensuite, le second point c’est la rencontre avec les cuisiniers qui sont investis dans leurs missions qui sont eux-mêmes sensibilisés à la qualité des produits qui avaient eux-mêmes un avis et qui avaient des regrets sur la qualité des produits avec lesquels ils travaillaient. La troisième rencontre, c’est la faisabilité budgétaire. Enfin la quatrième, c’est la démarche de diagnostic dans l’accompagnement à pouvoir penser à renégocier le contrat avec notre fournisseur actuel en y intégrant les produits de Servi en Local. Ça a été une conjonction d’acteurs qui a permis que le projet aboutisse.  

Aujourd’hui, le résultat est appréciable car on fonctionne avec souplesse.

Le prix n’a pas été mon champ d’entrée dans ma réflexion. C’est la qualité qui a primée. J’ai toujours voulu assurer la meilleure qualité alimentaire pour les enfants. Nous verrons à l’avenir si nous pourrons continuer en ce sens en fonction des contraintes budgétaires. 

Si vous deviez définir la collaboration entre Servi en Local et votre cantine en une seule phrase, quelle serait-elle ?

C’est rigoureux, c’est verrouillé, c’est suivi. C’est carré et j’aime bien les carrés !

Vous travaillez avec des tables bordelaises que je connais et que j’apprécie. Nous nous sommes rencontrés autour de valeurs implicites de bon goût et de qualité de produits par rapport à la manière de s’alimenter.  

Vous pouvez livrer le Prince Noir et faire bénéficier des mêmes produits aux enfants.

C’est carré

Christophe Leux

Directeur du pôle, ARS / DITEP OREAG

Retrouvez notre offre sur la restauration collective et EGAlim.

Servi en Local